''..Du nouveau chez Novacadie pour 2020; ''


Chers voyageurs et amis de l'Acadie,

Bon début de 2020!


Au cours des prochains mois, Novacadie vous invite à lire quelques courts textes aussi solidement étoffés par les archives officielles, que délectables à lire; De petits récits qui nous ramènent toujours 'à la base' et qu'il serait triste de ne pas préserver dans la mémoire des Acadien(nes) de tous temps et de toutes régions. Ils sont du regretté R. Pichette (2019) et tiré d'un de ses nombreux ouvrages intitulé 'Pour l'honneur de mon prince' (1989).'

Voici les deux premiers:
1- La croix des réfugiés Acadiens à Morden (1755-56-entre Port Royal et Grand Pré)
2- Le Grand Dérangement

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Il a été porté à mon attention à maintes reprises au cours de ma carrière de deux décénies en tant que guide-accompagnateur du patrimoine acadien, que l’Histoire générale relative à la culture acadienne, et particulièrement en Louisiane française, n’a sans aucun doute pas été menée à bien et avec rigueur par les institutions scolaires des générations passées…si elle l’était même du tout!?

Il n’y a rien de surprenant ici. Tristement, là comme ailleurs dans la francophonie, ce grand chapitre pourtant de l'histoire de l'Amérique en général ne semble pas faire partie des programmes scolaires ou, s'ils le sont, ce n'est que sommairement et surtout, trop souvent réduit aux horribles événements centrés autour des Déportations et des 'grands dérangements' débutant dès1755. 
Avides d'en savoir plus, l'iterressé(e) semble être laissé à lui/elle-même pour fouiller et accéder aux multiples et diverses oeuvres autant archivistiques que fictives qui traitent du sujet. 

En ce qui concerne le contexte de la Louisiane, il fût exprimé haut et fort il y a quelques années, un besoin évident de combler un manque flagrant; qu’un remède simple soit présenté au grand public pendant ce qui était alors, une année des plus appropriées.  La Louisiane célébrait alors le 300e anniversaire de sa fondation et donc, de son patrimoine français.  Doublement plus approprié, du coup c'était le lieu de rencontre internationnale pour le second Congrès Mondial Acadien (CMA) en 1999.

www.cma2019.ca

Alors, le texte qui suit se veut donc une opinion à cet état de chose. Une vue d’ensemble permettant d’illustrer la place spéciale 'toute acadienne' occupée dans le cœur de million de personnes à travers le monde. Une vulgarisation s'impose pour que cette histoire d'une grande complexité soit ramenée à une forme simplifiée et accessible à tous.  Telle est une des missions que s'est donné Novacadie, services en tourisme culturel acadien dès le départ en 1997.
En début de 2020, et suivant un Congrès Mondial glorieux, on a bons espoirs de croire que l'Acadie de ce nouveau millénaire avec tout son immensément riche patrimoine se révèlera au monde entier dans ses plus beaux charmes…
SAM 0867inside Habitation 



Un lieu si mystérieusement beau et encore si peu connu…


Si vous le voulez bien, suivez-moi et ouvrons le livre du temps en jetant un coup d’œil sur l’Acadie à ses tous débuts, jusqu’à aujourd’hui.

France Map (Small)C’est sur la péninsule de la Nouvelle-Écosse actuelle que l’on aperçoit les premiers signes de son existence, il y a plus de quatre siècles. Cette magnifique province située la plus à l’Est du continent et donc, des Maritimes canadiennes est le territoire où les premiers explorateurs français, gentils hommes et artisans, ont planté tous leurs espoirs et ont entrepris de tout recommencer dans ce ''Nouveau Monde’’ convoité.

Pour être plus précis, après environ deux mois de navigation sur des mers agitées, La Hève (LaHave), en Nouvelle-Écosse, est là où les hommes se sont agenouillés et ont embrassé le sol, car enfin ils touchaient ce qui, jusqu’à présent, n’avait été qu’un rêve… Malgré tous les noms qu’on lui a donné à différentes époques, le territoire demeure le même, la beauté majestueuse de l’Acadie brille comme une étoile à travers les âges…

On peut soupçonner que les pêcheurs Basques et Bretons, qui ont scanné clandestinement les grands bancs de pêche de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve depuis le milieu des années 1500, avaient longtemps gagné la confiance des aborigènes de la région. Ceux-ci étaient les Mi’kmaws, peuple du soleil levant ici depuis des temps immémoriaux.
Peu d’écrits existent relatant cette période et beaucoup de recherches passionnées seront encore nécessaires pour saisir une infime portion de ce que cette civilisation nous a apporté. Des images nous ramènent pourtant à ce lointain passé.  Pensons à ces quelques précieux hiéroglyphes sculptés sur certains rochers à Kedjimkujik en Nouvelle-Écosse.
Enfin, inutile de dire qu’aucune version de notre Histoire du Canada ne serait juste et complète si l’on ne parlait pas d'abord et à juste titre de la ‘Première Nation’ , son immense territoire qu'elle considérait 'sacré' et son innomable influence sur nous en tant que colonie originelle.

Acadia Map (Small)Pour le peu que nous sachions de la culture Mi’kmaq, nous savons maintenant que ces gens sont des descendants de la période Paléoindienne. Des gens qui nous ont laissé, sous des couches de sol près de la Baie de Cobequit, N.-É., des ‘’artefacts’’ datant de plus de 10 600 ans. (Débert, N.-É.) Leur présence organisée dans cette région de l’Amérique, aussi loin que l’on peut remonter dans le temps, pousse les érudits à repenser les notions de « vieux » versus le « nouveau » monde… D’une manière ou d’une autre, pour vous et moi, sachant que notre héritage est à jamais enraciné profondément dans le temps à travers des traditions et des relations immémoriales avec la terre, nous incite assurément à réserver une place spéciale aux Aborigènes.

Le peuple français apprendra et empruntera définitivement une multitude de techniques et objets essentiels et d'une grande ingéniosité en les observant dans leurs coutumes et leurs styles de vie. Localisés dans certaines parties du Maine, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et la Péninsule Gaspésienne et même sur les îles du grand Golfe Saint Laurent, les Mi’kmaws forment « une famille », ou une tribu de la Grande Nation algonquine. Dans un langage spécifique, ils désignent leur territoire en des termes qui leur sont propres.

Continuer



facebook Button English French

Additional Stories

Les Acadiens emprisonnés sur l’île George dans le havre d'Halifax, Nouvelle-Écosse;
Le lien internet ci-bas est une gracieuseté des Amis de Grand Pré. Dans la colonne de droite, on retrouve le lien révélant un document inédit de Ronnie-Gilles LeBlanc traitant du sujet ainsi que la liste des familles acadiennes relevée en cet endroit sinistre pendant plusieurs années de misère. Plus bas, dans la case de couleur rouge, la traduction anglaise des deux documents. Le lien contient également quelques autres articles qui vous intéresseront incluant un texte portant sur l'établissement post-déportation de Caraquet dans la Péninsule acadienne du Nouveau-Brunswick actuel.

Emmenez-moi là

Les Acadiens réfugiés au Camp de l'Espérance sur la Rivière Miramichi; Vous y trouverez quatre articles, deux en Anglais et deux en Français. Chaque paire inclus les textes explicatifs ainsi qu'une grille dénotant les familles acadiennes. (La version française révisée nous vient de l'historien Ronnie-Gilles LeBlanc qu'on remercie sincèrement)

Emmenez-moi là

La troisième rubrique vous intéressera également; Elle porte sur la participation de quelques Acadiens lors de la tentative infructueuse d'étendre la Révolution Américaine sur le territoire des Maritimes Canadiennes du Canada en 1776. Aussi appelée la Rebellion Eddy, l'attaque militaire s'est produite au Fort Beauséjour, ancien siège du Gouvernement Français dans la région de Beaubassin.

Emmenez-moi là

richard laurin 

Richard Laurin est le fondateur et
premier directeur de circuits chez
Novacadie Tours. Son expertise forte
de plus de deux décennies de
recherches assidues et
d'accompagnement de groupes font
de lui la personne toute désignée pour
monter et coordonner l'expérience idéale
de voyage. Toujours à votre écoute,
vous pouvez placer votre pleine
confiance en lui et Novacadie!

Témoignages de clients

Mille mercis pour ce très beau voyage au Canada, plein d'hstoire, de coeur, d'enthousiasme et d'émotions.  Accueil chaleureux. Excellente organisation. Pensées amicales!

Yves et Élizabeth Boursier,  Dijon, France

Partager Cette Page

FacebookMySpaceTwitterDiggDeliciousStumbleuponGoogle BookmarksRedditNewsvineTechnoratiLinkedinRSS FeedPinterest
Award Winning Internet Services by
Kevin Estey Design